Heureusement, l’autobus était hors service au moment des événements. Le réservoir de gaz naturel se trouvait sur le toit du véhicule, ce qui le rendait trop haut pour entrer dans le tunnel. Toutefois, des panneaux à l’entrée du tunnel avertissent les conducteurs que la hauteur maximale autorisée pour les véhicules entrant dans le tunnel, est de 3 mètres.

Une attaque terroriste a d’abord été envisagée, mais ce scénario a été très vite écarté. Le conducteur a été transporté à l’hôpital avec de graves brûlures et personne d’autre n’a été blessé. Heureusement, le bus ne comptait aucun passager…