ESSAI BMW Série 2: une question de style

Non, les moteurs et la nomenclature de la nouvelle BMW Série 2 ne changent pas. Tout n’est quasiment qu’une question d’esthétique. Mais pas que…

En Europe, la Série 1 (qui au passage, reçoit quasiment les mêmes mises à jour que la Série 2) a toujours été préférée à la Série 2. Plus pratique, dans sa version 5 portes, elle a toujours été aimée des sociétés et des amateurs BMW voulant rentrer dans cet univers par la « plus petite des portes ». Cela n’empêche pas son équivalent coupé de trouver des amateurs, à la recherche d’un style encore plus dynamique, ou d’un petit cabriolet. Mais comme toujours, le style, ça se travaille pour continuer à plaire !

Moins discrète encore

Avec ce face-lift, BMW est donc heureux d’annoncer que les phares avant et arrière reçoivent l’éclairage LED de série. De plus, ces feux ont été redessinés, pour mieux s’intégrer dans la gamme. Les naseaux avant prennent, eux, un peu de muscle, pour que la Série 2 ait encore plus de prestance dès qu’on l’aperçoit dans le rétroviseur.

Tactile ? Pas besoin !

Le meuble de bord a fait l’objet d’une réfection complète, jusque dans le moindre détail. L’ensemble apparait bien plus moderne. Le système multimédia a évidemment été mis à jour mais on ne comprend toujours pas l’intérêt d’une utilisation tactile de l’écran central, tant celui-ci est placé trop loin des occupants et tant l’iDrive est facile à utiliser.

Sur la route, pas de changement : la BMW Série 2 se montre toujours aussi agréable et dynamique, avec des accords moteur-boîte plaisants, bien qu’elle soit parfois un peu bruyante en diesel. Par contre, le 6-en-ligne de la M240i, d’une linéarité exemplaire dans sa poussée, est toujours un régal !

Conclusion

Pas de bouleversement mais si l’ancien habitacle vous paraissait vieillot et que vous trouviez la 2 un peu trop timide de l’extérieur, cet exemplaire restylé est fait pour vous !


+

Planche de bord bien plus moderne

Plus de présence sur la route

Direction, selon les versions

Plastiques des montants A (Cabrio)

La 240i xDrive en quelques chiffres

Moteur : 6 cylindres en ligne à injection directe d’essence ; 2.998cc ; 340ch à 5.500tr/min ; 500Nm de 1.520 à 4.500 tr/min

Transmission : aux quatre roues

Boîte : auto 8 rapports

L/l/h (mm) : 4.454/1.774/1.408

Poids à vide (kg) : 1.540

Volume du coffre (l) : 390

Réservoir (l) : 52

0 à 100 km/h (sec.) : 4,4

Prix : 52.900 € TVAC

Puissance : 340 ch

V-max : 250 km/h

Conso. mixte : 7,4 l/100km

CO2 : 169 g/km