ESSAI Mercedes Classe E Cabrio: seule au monde?

|

Placée entre les C et S Cabrio, cette Classe E découvrable semble posée entre deux chaises. Mais en l’absence de concurrence directe, n’est-ce pas un compromis idéal?

La famille est désormais au complet : après la berline, le break et le coupé, voici donc le dérivé cabrio de la Classe E. Ce modèle se couvre d’une capote en toile, mais ne se drape pas de peu : ce toit en tissu à trois couches est dérivé de celui de la prestigieuse Classe S Cabrio. Au premier regard, l’air de famille est d’ailleurs évident entre ces deux Mercedes découvrables. Certes, la E est plus courte, mais elle étire tout de même ses galbes sur 4,83 mètres de long, soit 16 centimètres de plus que la C Cabrio. Un gabarit qui la rend unique en son genre : les concurrentes sont en effet soit plus courtes soit plus grandes.

Ecrin chic

Un bras articulé nous tend la ceinture de sécurité et on apprécie l’aménagement épuré de l’habitacle. La tradition y côtoie la modernité : les écrans numériques se mêlent au bois noble. Le système multimédia englobe la lecture des SMS et e-mails, ainsi que l’accès à Internet. Un chargeur sans fil pour smartphone est également proposé. A l’arrière, l’espace pour les jambes des deux passagers est correct, mais la largeur habitable est comptée et le dossier de banquette est fort droit. Quant au coffre, il perd en contenance lorsque la capote s’y niche, mais les dossiers de banquette sont désormais rabattables.

Sous le soleil

Les sièges en cuir rejettent les rayons du soleil, pour ne pas brûler au toucher. Ils peuvent aussi être réfrigérés, mais le système n’empêche toutefois pas de transpirer au-dessus de 30°C... Une pression sur une touche et la capote glisse vers l’arrière en 20 secondes. L’opération peut s’effectuer en roulant, jusqu’à 50 km/h. Sur les nationales, on peut rouler sans filet ni remous. Et le pare-vent électrique Aircap est offert de série. Ce système comprend deux éléments : un coupe-vent amovible qui s’érige électriquement derrière les appuie-tête arrière (donc sans condamner les places du second rang) et une lamelle dotée d’un filet qui se soulève électriquement au-dessus du montant de pare-brise. En pratique, ce système réduit en effet les remous aérodynamiques, en particulier à haute vitesse. Mais la lamelle avant a un effet secondaire : elle engendre des bruits de vent supplémentaires. Et, vu de l’extérieur, l’appendice n’est pas très gracieux. Il gâche la ligne harmonieuse de cette décapotable. Pour les frileux, Mercedes propose en option son système Airscarf (557 €), qui souffle un vent chaud dans le cou des passagers avant.

Confort ouaté

Sous le capot étoilé, cinq moteurs sont proposés. En essence, on trouve les versions E200 (2.0 turbo de 184 ch, 57.838 €), E300 (2.0 turbo poussé à 245 ch, 62.920 €) et E400 4MATIC (3.0 V6 turbo de 333 ch, 74.052 €). Deux diesel sont également disponibles : E220d (2 litres de 163 ou 194 ch, 59.048 €) et E350d 4MATIC (3.0 V6 de 258 ch, 71.632 €). C’est la première fois que le cabrio Classe E est proposé en traction intégrale 4MATIC et on note aussi que tous les moteurs sont associés d’office à la boîte automatique à 9 rapports.

Nous avons surtout roulé avec la version E300. Son 4 cylindres est doux et inaudible en conduite courante. Il anime vaillamment ce lourd carrosse, mais la version E400 offre forcément plus de coffre et son V6 est plus mélodieux. Dans tous les cas, la tenue de route est saine, grâce au châssis équilibré et efficace. Les mouvements de caisse sont bien contenus, mais l’agilité n’est pas le point fort de ce cabrio sur les petites routes. Cette Mercedes découvrable s’apprécie avant tout pour son grand confort, surtout si vous optez pour la suspension pneumatique (2.299 €), qui présente un toucher de route ouaté et incite à adopter une conduite décontractée. Luxe, calme et volupté…

Conclusion

Les Audi A5 Cabrio et BMW Série 4 Cabrio sont moins chères, mais plus petites et moins cossues. La BMW Série 6 Cabrio est à peine plus longue, pas plus chic, mais encore plus chère. Bref, cette Classe E Cabrio est un peu seule au monde. Elle symbolise à merveille l’esprit Grand Tourisme, qui mêle luxe, confort et performances.

La Mercedes E300 Cabrio en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres en ligne, essence turbo, 1.991cc, 245ch à 5.500tr/min, 370Nm de 1.400 à 4.000tr/min

Transmission : aux roues arrière

Boîte : automatique à 9 rapports

L/l/h (mm) : 4.826/1.860/1.428

Poids à vide (kg) : 1.780

Volume du coffre (l) : 385 (310 décapotée)

Réservoir (l) : 66

0 à 100 km/h (sec) : 6,6

Prix : 56.507 € TVAC

Puissance : 245ch

V-max : 250km/h

Conso. mixte : 8,3/100 km

CO2 : 187g/km