Avec ses airs de ne pas y toucher, le Honda CR-V peut s’enorgueillir d’avoir reçu un titre très flatteur, celui de SUV le plus vendu au monde ! Croyez-le ou non, le CR-V, c’est une Honda vendue sur quatre. Clairement, le modèle est d’une importance capitale pour la marque japonaise, et c’est peu de dire qu’elle a mis les petits plats dans les grands au moment de le renouveler pour la 4e fois depuis le premier millésime, apparu en en 1995.

Les apparences peuvent être trompeuses car même si ça ne saute pas aux yeux et que la recette est un peu conservatrice, à l’allemande, ceci est bien un tout nouveau véhicule, qui apparaît bien plus musclé que son prédécesseur. Curieusement, Honda a nagé un peu à contre-courant puisque le nouveau CR-V a aussi été surélevé de 35 mm, ce qui lui offre forcément des capacités de franchissement supérieures. Enfin, capacité de franchissement… Disons que vous pourrez franchir des bordures un peu plus hautes sans craindre d’abîmer votre beau SUV….

Enfin en 7 places

C’est surtout à l’intérieur que les changements sont les plus intéressants. L’empattement ayant été allongé, le CR-V de nouvelle génération offre en effet plus d’espace habitable que l’ancien. Vraiment plus, au point que les passagers arrière ne sauront plus quoi faire de tout l’espace dont ils disposent pour leurs genoux ! La longueur de charge maximale a aussi été augmentée de 25 cm. Du coup, le volume y gagne, atteignant un volume maximal de 561 litres, volume auquel on accède d’un simple mouvement du pied sous le pare-chocs.

Mais tout cela ne profitera pas qu’aux bagages. En effet, Honda en a surtout profité pour enfin équiper son fer de lance d’une troisième rangée de sièges. Pour la toute première fois, il peut donc embarquer 7 passagers. Plus précisément : cinq adultes et deux enfants, car même avec la banquette centrale pouvant coulisser sur 15 cm dans la version 7 places, les deux derniers sièges sont peu généreux.

Confort 5 étoiles

A l’avant aussi, les occupants sont soignés. Espaces de rangement à profusion, belle présentation, qualité de fabrication remarquable… Honda est fidèle à sa très bonne réputation, même si on se dit toujours que question jovialité et ambiance à bord, le constructeur est toujours un peu rigide. Côté équipement, le nouveau CR-V ajoute à sa déjà longue liste un nouvel affichage tête-haute, et la désormais incontournable connectivité Apple CarPlay et Android Auto.

2018 Honda CR-V
L’espace à bord est impressionnant !

Quand on aborde le chapitre des systèmes de sécurité, tout ce qu’on peut dire est qu’ils sont comme ils le sont toujours chez Honda : nombreux, efficaces, mais aussi bien trop intrusifs, des alarmes retentissant régulièrement sans raison valable. Cela crée un stress inutile, avec toujours cette peur justifiée que la voiture se mette à freiner de manière inopportune.

Bon compromis

Là où le CR-V fera indubitablement l’unanimité, c’est sur le plan du confort. On a presque envie d’écrire « à l’américaine », tant il semble évident que Honda a privilégié cet aspect des choses face au dynamisme de conduite. C’est sans doute la raison pour laquelle la marque nous a fait essayer son nouveau modèle sur les routes du Tyrol, surchargées en été. Bref, le CR-V n’est pas de ces Honda incisives qui ont contribué à construire la réputation sportive de la marque, mais ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit : ce SUV est très loin d’être une bûche. Il reste largement assez agréable à conduire, même sur des routes de montagne tortueuses. Et de toute façon, nous sommes de ceux qui pensent que même si certains représentants de la catégorie nous ont déjà bluffé, le concept de SUV sportif a quelque chose du non-sens. Donc autant qu’il soit confortable…

Honda CR-V
Plus musclé que l’actuel, ce futur CR-V se fait remarquer sur les routes.

La mort de sa carrière belge ?

Par contre, et c’est un pari risqué pour la Belgique, il ne sera plus proposé en diesel. Et cette lacune ne sera comblée qu’en 2019, avec une alternative hybride. En attendant le CR-V ne pourra donc compter que sur le 1.5 Turbo essence pour se faire une place chez nous. Il développe 173 chevaux en version traction, et 193 en version AWD. Officiellement, la première version se contente 6,3l/100km. C’est très peu pour un SUV de cette carrure, mais il faudra aussi rouler très, très pépère pour espérer s’approcher de ce chiffre. Surtout si on opte pour la boîte automatique qui est, selon les habitudes Honda, une CVT ayant toutefois le mérite d’être parmi les moins irritantes du genre.

Conclusion

Avant d’acheter, il faudra bien avoir à l’esprit qu’il y a Honda et Honda. Le nouveau CR-V affiche une philosophie on ne peut plus claire : familiale avant tout ! Les prix définitifs ne sont pas encore connus, mais devraient débuter à 30.000 euros TVAC.

Le CR-V en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres turbo, essence, 1.498cc; 173ch à 5.600tr/min; 220Nm de 1.900 à 5.000tr/min

Transmission : aux roues avant (4×4 en option)

Boîte : manuelle 6 rapports (CVT en option sur 4×4)

L/l/h (mm) : 4.600/2.117/1.679

Poids à vide (kg) : 1.501

Volume du coffre (l) : 561

Réservoir (l) : 57

0 à 100 km/h (sec.) : 9,2

Prix : +/- 30.000€ TVAC

Puissance : 173 ch

V-max : 210 km/h

Conso. mixte : 6,3 l/100km

CO2 : 205 g/km

  • Confort de très haut niveau
  • Espace habitable record
  • Possibilité de 7 places
  • Mécanique agréable
  • Plus de diesel
  • Aides électroniques parfois envahissantes
Note de la rédaction : (3,5/5)