Ce SUV allemand a l’accent américain. Depuis sa naissance en 1997 (il s’appelait alors ML), l’engin est en effet exclusivement produit aux Etats-Unis, dans l’usine de Tuscaloosa, en Alabama. Aujourd’hui, le modèle (désormais baptisé GLE) en est à sa 4e génération. Et il a changé de peau, arrondissant ses angles pour ressembler à son petit frère, le GLC. D’une génération à l’autre, le GLE a également grandi : biberonné au régime américain, il s’est allongé de 10 cm. Direction le pays de Donald pour tester le modèle sur sa terre natale…

GLE

Intelligence artificielle

En grimpant à l’avant, on remarque le pavé numérique courant le long de la planche de bord. Ces deux écrans de 12,3″ sont entièrement personnalisables. Le GLE propose aussi un énorme affichage tête haute (de 45 x 15 cm) qui « flotte » sur le pare-brise à environ trois mètres devant les yeux du conducteur. C’est impressionnant, mais la projection mange une partie du champ de vision.

Plus intéressant : le système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience), hérité de la Classe A, apporte avec lui les prémices de l’intelligence artificielle. Cette reconnaissance vocale évoluée répond intuitivement aux demandes des passagers. Il suffit de dire « Mercedes » et l’interface vous demande « Que puis-je pour vous ? ». Vous pouvez alors entrer une adresse de navigation, appeler un contact téléphonique, demander la météo ou encore lancer la fonction massage des sièges d’une simple phrase. Il faut rarement se répéter, l’interface comprend très bien.

300d

Le système s’adapte aussi à l’utilisateur en proposant des actions basées sur ses habitudes (itinéraires fréquents, appels habituels à certains contacts, etc.). Le GPS peut également disposer d’une fonction de réalité augmentée : plusieurs éléments virtuels viennent alors s’ajouter sur l’écran affichant la vue de la caméra avant, comme des flèches pour vous indiquer où tourner ou les numéros de maison. Pratique pour naviguer dans la jungle urbaine !

5 ou 7 places

A l’avant, les passagers ont les coudées franches et l’ambiance est cosy, même si certains plastiques durs font tache à ce niveau de prix ! Par rapport à l’ancien modèle, l’habitabilité au second rang a fortement progressé mais le passager du milieu doit toujours composer avec un dossier assez ferme. En option, la banquette peut être coulissante et inclinable électriquement. Chic !

GLE 300

Le GLE peut aussi désormais s’offrir deux sièges supplémentaires dans le coffre, pour transporter jusqu’à 7 passagers. Nos modèles d’essai ne disposaient pas de cette option, mais vu la faible hauteur sous plafond, on se dit que seuls des enfants pourront siéger dans le coffre…

4 ou 6 cilindres

Pour le lancement, on trouve deux versions diesels : la 300d (2 litres 4 cylindres 245ch) et la 400d (2,9 litres 6 cylindres en ligne 330ch), équipées d’office de la boîte automatique 9 vitesses et de la transmission intégrale. Le 4 cylindres est déjà agréable et suffisamment performant mais le « 6 en ligne » est plus noble et silencieux. En essence, la 450 (3 litres 6 cylindres en ligne 367ch) dispose d’une micro-hybridation (l’énergie dissipée lors des décélérations est stockée dans une batterie, pour ensuite donner un petit coup de boost au moteur thermique via l’alterno-démarreur). Au rythme de sénateur adopté sur les routes américaines, la boîte se montre douce et suffisamment réactive. Sous le capot, on attend aussi à terme la version diesel 350d à 6 cylindres (272ch), les hybrides plug-in essence et diesel (qui nous promettent une autonomie en mode électrique allant jusqu’à 100 km !) et les sportives AMG (en 2020 seulement).

Sur coussins d’air

Sur les voies américaines hyper-surveillées, nous n’avons pas pu tester les qualités dynamiques de l’engin. De toute façon, le GLE privilégie évidemment le confort. Ce SUV peut disposer en option de ressorts pneumatiques (AirMatic) qui bercent les passagers, voire de la nouvelle suspension hydropneumatique E-Active Body Control, très technologique (et chère : 7.865 € !), mais indisponible sur la 300d. Au moyen de moteurs électriques (alimentés par un réseau de 48V), celle-ci contrôle les mouvements de chaque roue pour compenser le roulis en virage, la plongée au freinage et le cabrage à l’accélération. Et une caméra lit la route quelques mètres devant le véhicule pour paramétrer anticipativement la suspension. Le système permet aussi de relever la suspension roue par roue, pour se sortir d’un mauvais pas en tout terrain. Une fonction de pompage de la suspension est même proposée (jusqu’à 10 km/h environ) pour mieux extraire le véhicule d’une zone sablonneuse ou boueuse. Elle fait donc danser la voiture sur ses suspensions, comme les fameuses « hopping cars » américaines… Les frimeurs vont adorer !

GLE 300d

Les conducteurs dynamiques, eux, apprécieront la fonction Curve, qui incline la suspension dans le sens du virage : la voiture se penche donc dans les courbes à la manière d’une moto, afin de limiter l’accélération transversale qui s’exerce sur les occupants, pour préserver leur confort. Cette inclinaison est légère (angle maximal de 3°) mais perceptible. Et il faut donner un peu moins de volant pour aborder les courbes, ce qui semble dynamiser la tenue de route, mais moins que des roues arrière directrices, ici indisponibles.

Conclusion

Son système multimédia se plie en quatre pour satisfaire nos demandes et la suspension anticipe les trous et se penche même dans les virages pour moins nous secouer. Le nouveau GLE est donc plus confortable que jamais ! Mais les équipements de pointe sont facturés en option, faisant gonfler un tarif déjà très élevé à la base…

GLE 300 2019

Le GLE 300d en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres en ligne, diesel, 1.950cc, 245ch à 4.200tr/min, 500Nm de 1.600 à 2.400tr/min

Transmission : aux 4 roues

Boîte : automatique à 9 rapports

L/l/h (mm) : 4.924/1.947/1.772

Poids à vide (kg) : 2.165

Volume du coffre (l) : de 630 à 2.055

Réservoir (l) : 65

0 à 100 km/h (sec) : 7,2

Prix : 67.276 € TVAC

Puissance : 245 ch

V-max : 225 km/h

Conso. mixte : 6,1 l/100km

CO2 : 161g/km

  • Technologie de pointe (multimédia, suspension)
  • Confort de très haut niveau
  • Moteurs agréables et performants
  • Prix salé
  • Beaucoup d’options
  • Quelques détails de finition
Note de la rédaction : (3,5/5)