Le constructeur annonce une autonomie en mode électrique de 45 km. Dans le grand froid, l’ordinateur de bord indiquait 35 km batterie pleine. Une valeur non mensongère, que nous avons pu reproduire.

Des drifts « éco »

La voiture tente toujours de démarrer en mode électrique, qui entraîne uniquement les roues arrière. Sur les routes gelées de Suède, cela provoque de belles glisses. Des drifts éco, quoi !

4,9 secondes

La batterie affiche une capacité de 10,4 kWh et se niche sous la banquette arrière, pour ne pas rogner sur le volume du coffre. Le moteur à essence entraîne lui les roues avant. Il s’enclenche de manière imperceptible : jamais d’à-coups au passage d’un mode de propulsion à l’autre. Quand les deux moteurs fonctionnent de concert, la puissance atteint 390 chevaux et passe par les 4 roues. Le 0 à 100 km/h est alors expédié en 4,9 secondes seulement !

Déductible à 100%

Notre essai s’est soldé par une consommation de 8,1l/100km. Celle-ci baissera fortement sous un climat plus clément. Et ceux qui parcourent moins de 45 km entre deux charges ne brûleront pas une goutte d’essence. Bien sûr, le prix de base est salé (58.700€ TVAC). Mais, pour les sociétés, ce break (44g CO2/km) restera l’un des seuls hybrides plug-in déductibles à 100% après 2020…