On n’a pas toujours l’occasion de protéger son véhicule dans un garage ou sous un carport, une fois de retour à la maison. Alors mieux vaut suivre ces précieux conseils prodigués par Salvatore, garagiste.

Laver régulièrement votre véhicule !

« Il est important de laver régulièrement son véhicule même en hiver » précise d’emblée Salvatore. Il faut savoir, en effet, que le sel répandu en cas de verglas est particulièrement corrosif. Il pourra dès lors attaquer votre carrosserie si vous n’y prenez pas garde. Notez qu’un coup de tuyau d’arrosage régulier pourra déjà faire l’affaire pour retirer les résidus de sel déposés entre deux nettoyages complets. Même si cela vous impose de vous contorsionner un peu, pensez surtout à bien insister sur les bas de caisse de votre véhicule. « Passez aussi un lubrifiant en silicone (que l’on trouve facilement en bombe dans le commerce, ndlr) sur les joints de la voiture au niveau des portières et des essuie-glaces » ajoute Salvatore. C’est rapide, facile et cela permet d’éviter aux joints de vieillir prématurément, voire de rester collés dans le cas des portières.

Installez une bâche et protégez, au minimum, le pare-brise

« Si vous ne pouvez pas rentrer votre voiture pour la nuit, pensez à installer au moins une bâche » conseille en outre Salvatore. Cet accessoire peu coûteux lui assurera un minimum de protection. Si vous ne souhaitez néanmoins pas couvrir l’intégralité de votre véhicule, vous pouvez aussi opter pour une simple protection à installer sur le pare-brise. Cela vous aidera déjà à partir plus rapidement le matin. Car n’oubliez pas : dégager toutes les vitres de son véhicule est obligatoire, selon le code de la route, avant de démarrer ! Pour éviter les dépenses, « placer un simple carton sur le pare-brise peut déjà éviter aux vitres de geler afin d’éviter l’opération de dégivrage matinale » précise Salvatore. Autre conseil : évitez d’utiliser de l’eau chaude pour dégager un pare-brise givré le matin. Cela provoquerait un choc thermique et risquerait de le fendre.

Attention à l’humidité

On entend souvent que le réservoir d’essence (ou à mazout) ne peut pas être vide par temps de froid. Mais qu’en est-il réellement ? « La chute des températures a pour conséquence que l’air s’humidifie » précise Salvatore qui ajoute que « les moteurs à explosion détestent l’eau ». Concrètement, un réservoir à moitié vide permet à l’air d’y pénétrer avec toute l’humidité qu’elle contient ce qui ne sera pas apprécié par le système d’injection de votre véhicule, qu’il soit ancien ou récent. Si possible, évitez donc de conserver un réservoir vide durant la période hivernale pour limiter l’accumulation d’humidité dans votre système d’injection. « Notez qu’il existe des nettoyants d’injection qui permettent d’évacuer l’eau des circuits d’injection de manière efficace » précise néanmoins Salvatore. Pensez-y éventuellement à l’occasion. Surtout si vous constatez que votre véhicule présente des difficultés à démarrer le matin.

La batterie doit être inspectée

La batterie devra aussi faire l’objet d’une attention toute particulière. Principalement pour les véhicules les plus anciens. « En hiver, une batterie est davantage sollicitée ce qui signifie qu’elle se décharge plus rapidement. Démarrer un moteur froid demande donc plus d’électricité qu’en été. De plus, le chauffage, les phares et les essuie-glaces sont davantage utilisés. Faites donc vérifier votre batterie et si elle présente des signes d’usure, faites-la remplacer. Cela vous évitera pas mal de soucis, notamment quand vous êtes pressés le matin » avertit Salvatore. Notez, pour votre information, qu’une batterie a une durée de vie de 5 ans (en moyenne). Sachez aussi que seules les anciennes batteries pouvaient être ouvertes afin d’en faire l’appoint avec de l’eau déminéralisée. Dans les plus récentes, l’eau a été remplacée par un gel acide et il est impossible de les ouvrir.

Pensez visibilité !

Même s’il faut bien sûr y veiller toute l’année, pensez à vérifier le fonctionnement des différentes ampoules de votre véhicule en hiver car les journées sont bien sûr beaucoup plus courtes ! Faites donc régulièrement le tour de votre véhicule avant de partir le matin afin d’être assuré que tous les phares de votre voiture fonctionnent parfaitement. Si ce n’est pas le cas, il faudra remplacer la ou les ampoules défectueuse(s). Disposer d’une petite boîte à ampoules dans l’habitacle pourra alors vous dépanner. Mais sachez que « pour les véhicules récents, cela peut s’avérer très compliqué d’accéder aux phares » comme le précise Salvatore. Il faudra donc sans doute faire appel à un professionnel. « Ce dernier pourra, en outre, en profiter pour vérifier le réglage de vos phares ».

Conclusion

En hiver, si votre voiture dort dehors, n’oubliez jamais que visibilité = sécurité. Pensez-donc à bien dégager et nettoyer vos vitres pour bien voir… mais aussi à vous assurer que vos phares fonctionnent pour être bien vu !