Basé sur la plateforme de la Classe A, le Vaneo se définissait comme un ludospace compact orienté premium. Autant le dire tout de suite, son physique disgracieux lui a porté préjudice dès son lancement.

Pourtant, le Vaneo possédait tout de même une indéniable qualité : son grand espace intérieur. Compact à l’extérieur mais vaste dans son habitacle, il fut un taxi idéal dans les grandes villes. Sa garde au toit élevée et ses portes coulissantes l’ont également rendu très utile pour les personnes à mobilité réduite.

Preuve de son échec, le Vaneo n’a jamais vraiment été remplacé au sein de la gamme à l’étoile. Il faudra attendre le Citan, dérivé cette fois du Renault Kangoo, pour que Mercedes retente l’aventure du ludospace. Sans beaucoup plus de succès…