Après un accident, on est parfois en état de choc et on accuse le coup. Mais une fois nos esprits retrouvés, on a tendance à vouloir libérer la chaussée en déplaçant son véhicule à un endroit moins gênant. C’est autorisé ou pas ?

Pas de blessés

Si personne n’est blessé dans l’accident, le Code de la route impose que les véhicules impliqués soient, dans la mesure du possible, déplacés le plus vite possible. La chaussée doit en effet être rapidement libérée pour le reste du trafic.

Avant toute manœuvre, procédez de la sorte. Délimitez d’abord à l’aide d’une craie l’emplacement précis des véhicules au moment de l’accident. Prenez également quelques photos de l’accident (avec votre téléphone portable par ex.) avant de déplacer les voitures. N’oubliez pas non plus – toujours avant de déplacer les véhicules – de rédiger un petit croquis de la situation afin de compléter la déclaration d’accident. Faites vous aider par l’autre conducteur.

Véhicule immobilisé

Il peut arriver qu’il soit impossible de déplacer votre véhicule parce qu’il est trop endommagé, par exemple. Dans ce cas, vous devez allumer vos indicateurs de direction et placer le triangle à la distance réglementaire.

Il y a des blessés

Votre véhicule ne doit pas être déplacé en cas d’accident avec dommages corporels. Vous devez toujours appeler la police lorsqu’il y a des blessés dans un accident.