Brûler un feu rouge est une infraction du 3e degré, soit une catégorie qui regroupe les délits de circulation pouvant mettre directement en danger des personnes. Au-dessus de celle-ci, il n’existe plus que les infractions du 4e degré.

Une personne qui brûle un feu rouge doit payer une amende de 174 €. En cas de non-paiement immédiat (et donc de transaction), l’amende s’élèvera à 235 €. Dans le cas où l’auteur de l’infraction ne règle pas l’amende ou refuse de payer, l’affaire est portée en justice, devant le Tribunal de police. Le conducteur peut ainsi être soumis à une amende variant de 240 à 4.000 €.

D’autre part, il est connu que les conséquences pour les automobilistes responsables d’infractions du 3e degré ne sont pas toujours équitables. Ainsi, le contrevenant peut être sanctionné d’une déchéance du droit de conduire pendant une période déterminée ou bien d’un retrait immédiat du permis de conduire. Tout dépend de l’arrondissement judiciaire dans lequel le délit a été commis.