Amendes et tribunal 

En Belgique, le taux d’alcool maximal pour être habilité à conduire est de 0,5 gr/l de sang, soit 0,22 mg par litre d’air expiré. Au-delà, le conducteur s’expose à des amendes et des poursuites qui peuvent être particulièrement sévères : l’amende peut grimper à 5.000€ pour les cas les plus graves et les récidives, montant à multiplier par huit au titre de « décimes additionnels » ! Au-delà de 0,8 gr/l, une interdiction immédiate de conduire durant 15 jours est appliquée, et le procureur peut également décider d’une comparution au tribunal. Ce dernier déterminera alors le montant de l’amende (jusqu’à 11.000€ !) et pourra imposer l’installation d’un système antidémarrage « Alcoolock » dans le véhicule du contrevenant s’il le juge nécessaire.

Danger

Le principal risque encouru est d’abord pour vous-même, vos passagers et les autres usagers de la route. En effet, le risque d’être impliqué ou de provoquer un sinistre est 8,5 fois supérieur après avoir consommé de l’alcool ! Dans près d’un accident mortel sur trois, un conducteur en état d’imprégnation alcoolique est impliqué !

Pas assuré !

En cas d’accident avec un taux d’alcoolémie supérieur au maximum légal, votre assurance pourrait ne pas vous couvrir. Cela signifie que les frais occasionnés à votre véhicule pourraient être à votre charge, tout comme les frais médicaux, même si vous disposez d’une omnium avec assurance conducteur. Votre compagnie pourrait également vous réclamer les montants versés aux autres parties (à concurrence de 31.000€ maximum) pour raison de « prise de risque inconsidérée ».

Les conséquences financières et humaines peuvent donc être désastreuses. Pensez-y avant de prendre « le dernier pour la route » !