Pour rappel, il n’y a pas qu’en cas de panne ou d’accident qu’on peut emprunter la bande d’arrêt d’urgence. Un arrêt parce qu’un enfant est malade est également considéré comme une urgence. Cependant, il ne faut pas s’y attarder car des études montrent que les risques y sont plus élevés, notamment à cause de la distraction chez les autres usagers que cela provoque.

Pas question donc de faire un stop pour un pipi pressant ou répondre à un coup de fil du patron ; ces préoccupations peuvent attendre une aire de stationnement ou une sortie par exemple. Le montant du P.V. en cas d’infraction n’est pas le même selon qu’on roule ou pas. Le fait de s’arrêter à tort sur la bande d’arrêt d’urgence est une infraction du deuxième degré, passible d’une amende de 116 euros.

L’usage de la bande d’arrêt d’urgence pour remonter un bouchon constitue une infraction du premier degré, soit un montant réclamé de 56 euros.