Si des voitures autonomes circulent déjà pour des tests grandeur nature sur le sol américain, elles ne sont toutefois autorisées que dans certains Etats, à la discrétion de ceux-ci après une étude au cas par cas. Le Self-Driving Act a donc pour but d’harmoniser les règles à travers le pays.

Cette loi édictera les critères définissant la voiture autonome, régira leurs conditions de circulation et imposera des normes de sécurité drastiques, notamment en matière de protection contre le piratage. Les Etats-Unis entendent ainsi favoriser leur déploiement à grande échelle: 25.000 exemplaires dès l’an prochain; plus de 100.000 dans trois ans!

Le Self-Driving Act devra, d’ici là, recevoir l’aval du Sénat; ce qui ne devrait être qu’une formalité.