Nissan pourrait racheter Renault

L’Alliance Renault Nissan est une affaire qui marche ! Tellement bien qu’une fusion des deux groupes serait aujourd’hui envisagée. Nissan prévoirait en effet de racheter les parts de l’Etat français dans Renault pour en devenir actionnaire majoritaire selon l’agence de presse Reuters.

Si l’Etat français venait à céder ses 15% de part détenues dans Renault, Carlos Ghosn, patron de l’Alliance, aurait proposé de fusionner les trois directions de Renault, Nissan et Mitsubishi au sein d’une toute nouvelle entité située aux Pays-Bas. Les marque ne seraient donc plus seulement partenaires, mais formeraient véritablement un nouveau géant automobile mondial.

Pour l’heure, autant l’Etat français, par le biais du porte-parole de l’Economie et des finances, que L’Alliance, par voie de communiqué, ont démenti ces informations.