Matthias Müller avait pris la direction du groupe Volkswagen un peu dans la précipitation pour succéder à Martin Winterkorn, avec la lourde tâche de gérer l'affaire des moteurs truqués qui venait d'éclater. Plus que sa gestion de l'affaire, l'homme est parvenu à insuffler une nouvelle direction au groupe, tout en parvenant à rassurer aussi bien les actionnaires que les clients, et même porter le groupe vers la place de numéro 1 mondial. La tâche était donc colossale!

Alors pourquoi ce licenciement brutal, alors que son mandat courait normalement jusqu'en 2020 ? Le conseil de surveillance du groupe lui reproche un manque de résultats dans la réorganisation du portefeuille des marques automobiles. Il sera donc remplacé à son poste par Herbert Diess, jusqu'alors directeur de la marque Volkswagen.