Volkswagen et Tata mettent fin à leur accord

Annoncé en mars dernier, le protocole d’accord entre le groupe Volkswagen et Tata n’aura pas fait long feu. Les deux groupes viennent en effet d’annoncer leur souhait de ne pas poursuivre les discussions en vue d’un partage de plateformes.

L’accord initial prévoyait effectivement l’utilisation de la plateforme AMP de Tata pour développer une gamme de modèles dédiés au marché indien, qui aurait permis au groupe Volkswagen de prendre enfin une part significative de ce futur gigantesque gâteau. Des discussions étaient notamment en cours avec Skoda.

Les coûts jugés trop importants seraient à l’origine de ce revirement de situation. En effet, la mise aux standards de la plateforme indienne par le groupe allemand ne représenterait pas une économie substantielle par rapport à l’adaptation d’une plateforme existante (MQB-A).

Les deux groupes n’excluent toutefois pas une collaboration future.