Macron veut sauver l’électrique, l’essence et… le diesel !

Pour contrer les effets de la crise du Covid-19, le président français Emmanuel Macron lance un plan exceptionnel de relance de la filière automobile qui prévoit des investissements à hauteur de 8 milliards d’euros…

Macron veut sauver l’électrique, l’essence et… le diesel !

Depuis une usine du groupe Valeo située dans le nord de la France, le Président Macron a présenté un plan de relance du secteur automobile en France. Un budget de 8 milliards sera consacré à sauver Renault et deux usines françaises produisant des batteries, ainsi qu’à des mesures visant à relancer les ventes de voitures dans l’Hexagone.

Ce sont surtout les véhicules électriques qui seront concernés par ce plan qui vise à offrir des primes plus importantes lors de leur achat. Celles-ci s’élèveront désormais à 7000 € pour les particuliers (contre 6000 € auparavant) et à 5000 € pour les entreprises (3000 € jusqu’ici). Les hybrides rechargeables capables d’effectuer plus de 50 km en mode électrique bénéficieront quant à elles d’un bonus de 2000 €.

Le gouvernement français a également pensé aux ménages à faibles revenus : la prime à la conversion a été revue et à condition de ne pas dépasser les 18.000 € de revenus fiscaux pour la famille, une prime de 3000 € s’applique à l’achat de véhicules thermiques et 5000 € pour les électriques, sur la reprise d’une voiture essence d’avant 2010 et diesel d’avant 2011.

Ce plan prévoit en outre l’installation de 100.000 bornes électriques jusqu’en fin 2021, des subventions (à concurrence de 200 millions d’€) visant à pousser les entreprises du secteur automobile à moderniser leurs usines.