McLaren, Aston Martin, Renault, Nissan : L’automobile face à sa pire crise ?

La crise du Covid-19 a des effets désastreux sur l’industrie automobile. Les constructeurs souffrent tous, quel que soit le marché dans lequel ils sont positionnés. Le dernier à en faire les frais ? McLaren…

McLaren, Aston Martin, Renault, Nissan : L’automobile face à sa pire crise ?

McLaren vient d’annoncer la suppression de 1.200 emplois pour « assurer un avenir à long terme ». Spécialisée dans la construction de supercars et d’hypercars, la firme en pleine restructuration prouve qu’aucune marque ne peut se targuer de ne pas avoir perdu des plumes durant cette crise sanitaire exceptionnelle.

Cependant, peut-on affirmer que l’industrie automobile fait face à sa pire crise ? Pas certain car le secteur a déjà vécu d’autres tourments importants dans son histoire. On peut citer par exemple le krach boursier de 1929 ou la crise pétrolière de 1973 qui avaient causé bon nombres de dégâts (faillites, licenciement, etc.) en leur temps. En attendant, toutes les conséquences du coronavirus sur l’automobile ne sont pas encore connues et les mois qui viennent risquent bien d’être placés sous le signe de l’austérité.