1. Protégez les lieux et les personnes 

  • Garez-vous dans une zone sécurisée ou, au contraire, faites barrière au trafic avec votre véhicule de façon à interrompre la circulation au plus près de la zone d'accident.
  • Placez votre triangle de sécurité et allumez les feux de détresse.
  • Mettez les éventuels passagers et témoins à l'abri du danger, derrière la barrière de sécurité par exemple, en attendant les secours. Mieux vaut être mouillé par la pluie que de risquer un (sur)accident!
  • Si des secouristes ou des personnes compétentes sont sur place, évacuez la zone au plus vite.
  • Sinon, appelez les secours. Pour ne pas vous tromper, ne retenir qu'un seul numéro: le 112. Cela fonctionne en Belgique comme partout en Europe.

2. Que dire aux services de secours?

Soyez précis et concis dans votre description de la situation: 

  • Donnez le lieu exact de l'accident, la borne kilométrique, la sortie/ entrée la plus proche, le sens de circulation (de X à Y).
  • Sur route ou en ville, donnez les détails comme le nom de la localité, le nom de la rue, le croisement…
  • Donnez le nombre de véhicules impliqués et, si victimes il y a, leur nombre et leur état apparent.

3. Portez secours en gardant votre self-control

  • S'il s'agit d'un accident sans blessé(s) (grave(s)), mettez-le(s) le plus rapidement possible à l'abri, notamment derrière les barrières de sécurité sur autoroute.
  • S'il y a plusieurs blessés, occupez-vous d'abord des personnes inconscientes ou qui s'expriment le moins.
  • S’il s’agit d’un motard, ne retirez JAMAIS son casque!
  • A moins d'un incendie ou d’un risque d'explosion, ne déplacez pas les victimes gravement touchées. Vous risquez d’aggraver les éventuels traumatismes (colonne vertébrale…).
  • Assurez-vous de la liberté des voies respiratoires: enlevez un éventuel dentier, ouvrez le col d'une chemise, dénouez une cravate…
  • Placez les personnes inconscientes en position latérale de sécurité pour qu'elles ne s'asphyxient pas (sang, vomissements…).
  • Ne donnez ni à boire ni à manger aux victimes avant l'arrivée des secours.
  • Arrêtez une hémorragie par compression de la plaie ou en amont de celle-ci.
  • Si une victime fait un arrêt respiratoire, effectuez une ventilation “bouche à bouche” à combiner si possible avec un massage cardiaque.
  • A l'arrivée des secours, restez sur place pour expliquer votre intervention.

Lire aussi: