Le radar-tronçon du tunnel Léopold II ingérable

La zone de police de Bruxelles-Ouest ne procédera pas encore aux contrôles des excès de vitesse dans le tunnel Léopold II où un radar tronçon a été installé. Molenbeek et Koekelberg marquent leur opposition.

D'après les propos de Françoise Schepmans, bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, relayés par la RTBF: "Il est impossible pour la zone Ouest de traiter plusieurs dizaines de milliers de procès-verbaux chaque mois." Au cours de la phase de test de mi-février à mi-mars 2017, plus de 130.000 véhicules roulant entre 51 et 71 km/h avaient été enregistrés.

Bien que la Région Bruxelloise presse, arguant de questions de sécurité, le son de cloche est le même à Koekelberg d'après la RTBF. Le bourgmestre Philippe Pivin avait indiqué en mai dernier qu'il veillerait à ce que la zone de police, qui est compétente pour ce faire, place le curseur de la verbalisation à 70km/h.

Une vitesse limite qui avait été d'application dans ce tunnel entre 2010 et 2015.