Pour calculer le meilleur trajet pour mener ses clients à bon port, l’application Uber déterminera désormais le trajet le plus sûr, et plus seulement le plus court ou le plus rapide comme jusqu’à présent. Pour cela, l’algorithme se basera sur les statistiques de criminalité, les bases de données académiques, mais aussi les posts sur les médias sociaux et les articles parus dans la presse !

Une idée louable sur le papier, qui pourrait pourtant avoir un effet pervers dans la pratique. Certains craignent en effet que cela ne dénigre certains quartiers ou certaines populations sans raison.

De même, Uber pourrait proposer aux clients qui le souhaitent de sélectionner le véhicule le plus sûr disponible dans les alentours. Là encore cela pourrait nuire à certains chauffeurs, notamment ceux qui ne disposent pas d’un véhicule doté de toutes les dernières technologies d’aide à la conduite.