Pour participer à cette course de vitesse pour customs lancée en 2016 et devenue célèbre depuis, Fred Krugger va préparer et customiser une Bonneville Bobber. Krugger est lui-même fan de ce genre d'événements et participera aux 5 sprints en pilotant personnellement la moto. La Bonneville Bobber, qui est inspirée de ce type de compétitions et des motos des années 40 qui y participent, est la base de travail idéale pour le professionnel wallon de la customisation.

Pour rester fidèle à sa renommée, celui qu'on appelle le “sorcier de Basse-Bodeux” ne va pas se contenter de préparer techniquement le Bobber pour les Sultans of Sprint. Non, grâce à son talent et à l'ADN très custom du Bobber, il va en faire une petite merveille. La remise du Bobber à Fred vient juste d'avoir lieu et l'artiste-préparateur va enfin pouvoir commencer à bosser sur la machine britannique. Il y a bien sûr quelques restrictions, imposées notamment par le règlement de la compétition. A côté de cela, Triumph estime aussi que la moto doit pouvoir être homologuée pour évoluer sur la voie publique. Une Triumph est, et reste, un engin pour rouler.