Signe de sa volonté de monter en puissance (au propre, comme au figuré) sur le marché des motos électriques, Energica était, pour la première fois, présent au Salon international de la moto de Cologne, début de ce mois. Et 2018 a été une année riche, car Energica a aussi pris un virage important en devenant le fournisseur officiel de la moto du nouveau championnat du monde FIM de motos électriques, le projet MotoE.

Cette consécration a poussé Energica à accentuer sa présence sur le marché des motos “grand public” en présentant à Cologne une nouvelle évolution de ses modèles, au nombre de trois: une sportive carénée, un roadster sportif et un roadster de type néo-rétro.

Leur moteur de base développe environ 110 ch et l’autonomie promise serait de 150 km, malgré ses performances très élevées pour ce type de motos. Le temps de charge diminue de 15% par rapport à la génération précédente et tous les modèles sont livrés avec un tableau de bord TFT de 4,3”, quatre modes moteur (Urban, Eco, Rain et Sport) et 4 modes de freinage régénératif de batterie. Un assistant de parking garnit également la dotation de série.

S’il n’existe pas encore de distributeur officiel en Belgique, il est possible d’acheter une Energica en France ou en Allemange en déboursant, au minimum, 21.000 €.