Fiat Barchetta et Coupe

Coupe

Au début des années 90, Fiat décide de relancer un coupé et un roadster dans sa gamme. Le projet est confié à un jeune designer du Centre Stilo : Chris Bangle, celui-là même qui bouleversera le style BMW dans les années 2000. En plus d’une ligne terriblement originale, le Coupé fait preuve d’un réel agrément routier et mécanique, encore très grisants aujourd’hui. Un an plus tard sortira la Barchetta, souvent présentée comme l’équivalent cabriolet du coupé dont elle ne conserve toutefois que la motorisation la plus modeste, le 1.8l de 130 ch.

Mazda MX-5 NB

NB

Oui, c’est vrai, la MX-5 est dans tous nos tops, ou presque. Il faut dire que le petit roadster japonais compte de nombreux fans parmi les membres de la rédaction et surtout, il n’a pas encore trouvé son maitre en matière de rapport plaisir/coût/fiabilité. Pour moins de 5.000€, vous pourrez trouver une jolie NB (la seconde génération) qui, si elle n’est pas la plus recherchée des MX-5, n’en reste pas moins fidèle aux préceptes de sa lignée. Un collector en devenir !

BMW Série 3 E36

E36

Si la BMW Série 3 E30 voit ses prix sur le marché de l’occasion gonfler inexorablement, ce n’est pas encore le cas de la E36 qui lui a succédé. Comme pour les modèles actuels, la Série 3 renferme ce qui se faisait de meilleur à l’époque sur le segment D. Fidèle à la propulsion naturellement, elle profite d’un tempérament toujours enjoué et de mécaniques six-cylindres bourrées de caractère. Naturellement, celles-ci sont les plus compliquées à dénicher à bon prix. Mais si un quatre cylindres vous suffit, vous aurez l’embarras du choix côté carrosserie puisque la E36 existe en berline, coupé, cabriolet, break et même en version « Compact » raccourcie.

Citroën Dyane

Dyane

Alors que les cotes de sa sœur technique la 2CV s’envolent, la Dyane connaît un regain d’intérêt auprès des amoureux de la « deuche » désormais inaccessible à leur bourse. Et elle le mérite bien. Car la Dyane, c’est une 2CV améliorée : plus confortable, mieux insonorisée et plus pratique grâce à son large hayon. Certes ses courbes sont moins sensuelles et intemporelles que celles de la deuche, mais son côté sixties affirmé lui confère un charme certain, et sa relative rareté (par rapport à sa sœur en tout cas) ne fait que renforcer son attrait.

Alfa Romeo 33

33

Duetto, Spider, Montreal, GTV… Ce ne sont pas les modèles à haut potentiel attractif qui manquent chez Alfa Romeo. En revanche, la 33 semble plutôt oubliée des collectionneurs. Pourtant son moteur à plat, sa ligne très eighties toujours attirante et la vivacité de sa conduite en font un youngtimer de choix, surtout dans sa version Quadrifoglio Verde de 105 chevaux. Mais bon, cette dernière obligera sans doute à revoir votre budget à la hausse…