Laver sa voiture: de quoi faut-il tenir compte?

Laver votre voiture de la bonne manière n'est pas toujours facile. Il y a quelques règles à respecter. Voici quelques conseils pour le faire aussi bien que possible...

Resplendissante lorsqu'elle quitte pour la première fois le garage, la peinture de nos voitures subit de nombreuses agressions. 

  • Physiques: rayures, chocs… 
  • Chimiques: air ambiant, pluie, sel en hiver, déjections d’oiseaux…

Bref, si vous voulez conserver le plus longtemps une "belle auto", un peu de temps et d'huile de coude feront des merveilles.

 

Le noir, attention fragile!

Par où commencer l'entretien de votre carrosserie? Avant l'achat! En effet, si vous voulez minimiser les petites griffes, rayures et éclats au fil de la vie de votre voiture, optez pour le gris métallisé ou une couleur assez claire. Le noir, s’il est magnifique, sera le plus mauvais choix: à long terme, même un car wash "doux", provoquera de micro-rayures visibles surtout sous un soleil ardent.

 

Patience et persévérance

En attendant une peinture "sans entretien" et autonettoyante - on peut toujours rêver! - la seule solution, pour celui qui veut conserver intacte sa carrosserie, c'est de l'entretenir… À quel rythme? Pas de règles en la matière, tout dépendra de l'environnement dans lequel vous évoluez. Cela dépend aussi de la saison: l'hiver et le sel routier sont sournois pour la carrosserie.Un autre danger vient des fientes d'oiseaux, particulièrement corrosives, il faut éliminer ces taches dès que possible sans trop "gratter", surtout à sec, pour ne pas rayer la peinture. 

 

Lavage à la main ou au car wash?

Les deux pratiques ont leurs avantages et leurs inconvénients. Pour le car wash, choisissez un appareil bien entretenu avec des brosses en parfait état. L'avantage de la machine c'est que vous pourrez inclure, dans le programme de lavage, celui du châssis - du soubassement - c'est là que le sel et la boue ont tendance à s'accumuler.  

Gain de temps aussi bien sûr mais un bon geste pour l'environnement puisqu'il est prouvé qu'un tel lavage consomme moins d'eau qu'un nettoyage à la main, surtout si le rinçage s'effectue au tuyau d'arrosage. Ceci dit, le meilleur car wash n'enlèvera jamais toutes les traces de saletés et d'insectes. Il faudra repasser "à la main".

Le lavage à la main? Il est plus chronophage mais idéal pour qui veut soigner les détails.

 

Pour réaliser un bon lavage à la main il vous faut: 

  • Deux grands seaux remplis d’eau froide ou tiède.
  • Un tuyau d'arrosage pour humidifier la carrosserie en continu.
  • Un appareil haute pression (type Karcher) peut aider. Attention à ne pas trop approcher  la carrosserie ni les parties électriques sous le capot!
  • Une ou plusieurs éponges douces.
  • Un produit nettoyant adapté: les produits ménagers - liquide vaisselle par exemple - sont trop corrosifs.
  • Une peau de chamois ou une "fibre" pour le séchage.
  • Un produit "polish" pour terminer le travail.

 

La méthode 

  • De manière générale, évitez le lavage en plein soleil, surtout si la carrosserie est exposée depuis longtemps. Les produits de lavage et les produits lustrants ne font pas bon ménage avec une carrosserie brûlante.
  • Commencez par les roues/jantes, surtout si elles sont très sales.
  • Nettoyez les interstices, les joints et toutes les parties masquées par les ouvrants comme les portes, le coffre, la trappe à carburant, le capot. Refermez le tout.
  • Détrempez la carrosserie afin d'éliminer un maximum de poussières et ne pas rayer la peinture. 
  • Travaillez toujours du haut vers le bas.
  • Séchez l'ensemble de la carrosserie pour éliminer les traces de calcaire.
  • Si votre auto est assez récente, une simple cire de protection, appliquée avec un chiffon doux, suffira pour terminer le travail.
  • Si la peinture s'est ternie au fil du temps ou pour tenter d'enlever les micro-rayures, appliquez un "polish". Respectez les conseils d'utilisation, car ces produits sont abrasifs et doivent être utilisés avec précaution.
  • Attention de ne pas déposer ce type de produits sur les plastiques comme les pare-chocs, les baguettes latérales, car, en séchant, ils vont "blanchir" les éléments noirs.

 

Le cas particulier des jantes

Toujours les plus difficiles à laver, les jantes - surtout à l'avant - sont pleines de poussières de freins qui s'agglomèrent avec toutes les autres saletés de la route. Choisissez un produit "spécial jantes", laissez agir, frottez vigoureusement, mais avec une éponge douce et beaucoup d'eau. Utilisez éventuellement un jet à haute pression. Il ne vous reste plus ensuite qu'à les sécher.