1. Pensez aux frais uniques…

Ce n’est pas le tout d’acheter la voiture : pour rouler avec, il faut encore l’assurer et l’immatriculer, ce qui engendre des coûts de police d’assurance, de plaque et de taxes d’immatriculation. Pensez à bien vérifier leur montant avant de signer quoi que ce soit, et à en tenir compte pour définir votre budget « auto ».

2. … et aux coûts à l’usage

N’oubliez pas non plus les coûts récurrents de la voiture en tenant compte de tous les paramètres : cylindrée du moteur pour la taxe de circulation, puissance pour la consommation, ancienneté pour l’usure des pièces, taille des jantes pour le prix des pneus, etc. Prenez aussi en compte l’entretien de votre voiture. Selon votre kilométrage, un entretien par an au minimum sera nécessaire, ce qui a aussi un coût.

3. Achetez une voiture qui vous convient

S’offrir une premium allemande ou une sportive à bon prix peut paraitre tentant pour pavaner devant les copains. Mais pensez qu’un tel modèle risque bien souvent de se montrer plus coûteux à l’usage qu’une voiture plus modeste. L’important est donc de choisir une voiture qui correspond à vos envies, à votre vie, et que vous pourrez assumer financièrement.

4. Ne vous précipitez pas sur les occasions trop alléchantes

Pour l’achat d’une première voiture, vous vous tournerez probablement vers une occasion. Une voiture de marque réputée avec peu de kilomètres à petit prix ? Une voiture bradée parce que le propriétaire souhaite s’en défaire rapidement ? Méfiez-vous ! Ces annonces trop alléchantes cachent peut-être des voitures sujettes à problèmes, voire même des arnaques tout simplement. Evitez aussi les voitures trop bon marché. Il vaut sans doute mieux mettre un peu plus d’argent dans une voiture plus récente et moins kilométrée que d’acheter une épave qui risque de vous coûter deux ou trois fois le prix d’achat en réparations.

5. Et pourquoi pas une neuve ?

Si votre budget le permet, une voiture neuve vous met à l’abri des tracas par sa garantie légale. Mais prenez garde dans ce cas à ne pas vouloir trop gratter sur le prix. Les voitures d’entrée de gamme sont toujours moins riches en équipement, ce qui leur permet d’afficher un prix catalogue contenu. Mais attention à ne pas faire l’impasse sur certains dispositifs : la climatisation et l’installation Bluetooth font aujourd’hui partie des indispensables pour espérer conserver une bonne valeur de revente à l’avenir. Et puis une voiture neuve coûtera aussi plus cher à assurer, même si certaines compagnies concèdent aujourd’hui à des rabais intéressants si l’auto est équipée d’aides à la conduite dernier-cri (aide au freinage d’urgence…).