Les 5 circuits les plus dangereux du monde

Le sport automobile a toujours été considéré, à juste titre, comme « dangereux ». Si aujourd’hui, les circuits doivent se conformer à des normes de sécurité drastiques pour conserver leur homologation, cela n’a pas toujours été le cas.

Les 5 circuits les plus dangereux du monde

Certains tracés étaient, et sont toujours, réputés pour leur dangerosité. Voici les cinq pires d’entre eux :

5. Targa Florio

La Targa Florio était une course sur routes ouvertes qui se déroulait jusqu’en 1977 en Sicile. Long de 72 kilomètres, le parcours était semé d’embûches, que la longueur de l’épreuve rendait impossible à mémoriser dans leur ensemble. Giulio Masetti y laissera la vie en 1926, et plus aucun pilote ne voudra porter le numéro 13 dans cette épreuve par la suite.

Top 5 des voitures de course les plus mythiques

4. Le Mans

Avec des vitesses de pointe de plus de 400 km/h par endroits, le circuit des 24H du Mans a déjà été le triste hôte de nombreux accidents spectaculaires. Le plus tragique d’entre eux resté dans la mémoire collective, eut lieu en 1955 lorsque la Mercedes de Pierre Levegh s’est envolée pour retomber dans le public, massé très près de la piste. De 80 à 100 spectateurs furent tués sur le coup, et plus de 120 autres blessés. Heureusement, un tel scénario ne s’est jamais reproduit.

3. Daytona International Speedway

Lâchez une cinquantaine de bolides à toute allure sur une piste étroite et inclinée de 18 à 31° selon les endroits, et vous obtiendrez à coup sûr un joli grabuge ! Le circuit de Daytona, qui héberge chaque année le Dayton 500, a déjà été le témoin de 28 décès depuis sa création. Les crashs sont souvent très spectaculaires du fait de la vitesse et de la relative étroitesse de la piste, mais aussi de la proximité du rail et des spectateurs. Âmes sensibles, s’abstenir !

2. Nürburgring Nordschleife

Avec 73 virages tout au long de ses 21 kilomètres, la boucle nord du Nürburgring est un véritable défi pour les pilotes, aussi expérimentés soient-ils. Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé dans le milieu « l’enfer vert », surnom qu’il doit à sa situation au milieu des bois de la forêt noire. Si le tracé n’accueille plus que quelques rares courses, il est surtout ouvert au public la majeure partie de l’année. Nombreux sont ceux à se faire surprendre par ses virages, mais aussi par le manque d’adhérence de son revêtement et à y laisser une partie de leur carrosserie. Voire même la vie dans les cas les plus extrêmes : entre 3 et 12 décès sont à déplorer chaque année.

1. Isle of Man TT

Le Tourist Trophy de l’île de Man est la course de toutes les folies ! Chaque mois de juin, les têtes brûlées parcourent à moto les ruelles étroites de l’île à toute allure, frôlant arbres, poteaux et maisons. Une course rendue encore plus dangereuse par l’humidité ambiante qui rend l’adhérence des plus précaires. Les accidents aux conséquences dramatiques ont lieu à chaque édition. Dix pilotes y ont laissé la vie au cours des cinq dernières épreuves, portant à près de 250 le nombre de tués sur cette course où le bon sens n’a pas sa place.