Avant d’établir ce top, une petite précision s’impose : si en Europe il est possible d’assouvir son rêve d’Amérique en s’offrant à peu près n’importe quel modèle exotique du Pays de l’Oncle Sam grâce à la ferveur d’importateurs privés, l’inverse est pratiquement impossible. Les normes nord-américaines sont telles qu’il est extrêmement compliqué d’y faire rouler une voiture qui n’a pas été conçue, sans consentir à de coûteuses adaptations. Et gare à ceux qui espéreraient passer entre les mailles du filet : les douanes veillent au grain, n’hésitant pas à confisquer et détruire les voitures « qui n’ont rien à faire là ». La seule solution pour les Ricains en mal d’Europe ? Attendre que les voitures aient 30 ans, et que les fermes régulations ne les concernent plus.

A110

1. Alpine A110

Si Alpine a bien été commercialisée un temps aux USA sous la houlette de Renault, et a même eu droit à une série dédiée sur la GTA, la nouvelle A110 risque de s’y faire attendre. En effet, si elle est vendue aux quatre coins du monde – notamment au Japon où ses ventes cartonnent – l’Amérique du Nord ne fait pas partie des plans de Renault. Il faut dire que le constructeur français s’est retiré en 1987 et n’y dispose donc plus d’aucun réseau de distribution. Dommage pour eux…

Cactus

2. Citroën C4 Cactus

Allez savoir pourquoi, la C4 Cactus semble déchaîner les passions outre-Atlantique. Les articles de journalistes ayant eu la chance de la conduire lors d’un périple en Europe fleurissent sur le net, tous plus enthousiastes les uns que les autres, séduits par la « french différence » du petit SUV français. Il faut dire que Citroën a toujours ses adeptes aux USA. Si PSA est à la recherche d’un modèle pour porter son retour sur le marché américain, on a une suggestion…

Jimny

3. Suzuki Jimny

Où qu’il passe, le nouveau Suzuki Jimny fait un carton ! Les marchés européens sont d’ailleurs saturés de demandes : les importateurs annoncent déjà qu’ils ne pourront satisfaire dans leur globalité. Un problème de luxe pour Suzuki, vous en conviendrez ! Eh bien les Américains ne font pas exception, et il suffit de jeter un œil à la presse spécialisée pour comprendre leur déception de ne pas pouvoir en jouir. Et pour cause : Suzuki s’est retirée du marché voilà plusieurs années, et ne semble pas vouloir y revenir pour l’instant.

Defender

4. Land Rover Defender

Vous nous ferez remarquer qu’on ne peut plus s’en offrir en neuf non plus. C’est vrai. Mais celui qui veut rouler en Defender en Europe n’a qu’à se tourner vers le marché de l’occasion pour trouver son bonheur. Eh bien pas aux USA, où le Def’ n’a été vendu que sporadiquement à cause de ses difficultés à se conformer aux règlementations de sécurité. Il n’y a été commercialisé qu’entre 1993 et 1997, en petites séries. Et forcément, les rares exemplaires qui apparaissent dans les petites annonces s’arrachent à prix d’or.

Adam

5. Opel Adam

La demande pour les petites voitures décolle enfin aux Etats-Unis. Et puisque Fiat y commercialise désormais sa 500, et que Mini fait un malheur auprès des fashionistas des mégapoles, General Motors n’aurait-il pas raté quelque chose (de plus) en ne laissant pas son Adam traverser l’Atlantique pour tailler des croupières à ces deux-là ? D’ailleurs, puisque l’appellation Adam est une référence à Adam Opel, le fondateur de la marque, elle aurait facilement pu être rebadgée en Chevrolet Louis, voire en Cadillac Antoine dans un dérivé luxueux, non ?