Actualité auto

Ces modèles sympas de Suzuki définitivement recalés par l’Europe

Les normes européennes en matière de sécurité et d’émissions compliquent les choses pour de nombreux constructeurs automobiles. Dernière victime en date : le Japonais Suzuki contraint de baisser le rideau sur plusieurs modèles.

Robin Van den Bogaert | Publié le 8 juil. 2024 | Temps de lecture : 7 min

L’Europe resserre constamment sa législation autour de la sécurité. Depuis le 6 juillet 2022, le règlement général relatif à la sécurité (GSR2) s’applique à toutes les nouvelles voitures qui arrivent sur le marché. Et cela signifie qu’elles doivent être équipées de nouveaux dispositifs, comme une assistance intelligente pour les limites de vitesse, d’une aide à la marche arrière avec caméra ou capteurs, d’un avertissement en cas de somnolence ou d’inattention du conducteur, d’une boîte noire, d’un signal d’arrêt d’urgence, d’une alerte de sortie de voie et d’un freinage d’urgence automatique.

Il se trouve que tous les constructeurs ne peuvent pas nécessairement investir dans ces obligations, soit pour des raisons de coûts ou des raisons techniques (lorsque la technologie de la voiture en question ne le permet pas). Fiat par exemple a choisi de le faire pour l’ancienne Panda. Elle continuera donc d’être commercialisée et elle portera le nom de Pandina. Cela dit, il arrive fréquemment que ces aménagements d’en vaillent financièrement plus la pleine, surtout lorsque ces modèles ne sont destinés qu’à notre vieux contient. Et ce n’est pas que l’affaire des constructeurs étrangers : Porsche a par exemple été contraint de le faire pour le Macan pour des raisons de cybersécurité.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Le problème du CO2

En plus de l’aspect sécuritaire, l’Europe est toujours plus dure avec les émissions de CO2. En particulier, chaque constructeur doit se conformer à une moyenne d’émissions de dioxyde de carbone qui est calculée à partir de la gamme commercialisée en Europe. Cette moyenne complique singulièrement la tâche des constructeurs qui proposent peu de modèles hybrides ou électriques. Depuis 2020, ces derniers doivent d’ailleurs payer des amendes si les objectifs fixés pour les émissions de CO2 ne sont pas atteints. Et l’amende n’est pas anodine : 95 euros par gramme supplémentaire pour chaque voiture vendue. Or, il se trouve que Suzuki a dépassé de +10,4 g/km l’objectif imposé en 2020. À l’époque, Suzuki avait toutefois pu s’associer à Mazda, Toyota et Subaru pour lisser la moyenne. Mais ça n’a pas suffi.

Résultat : les modèles dont les moteurs à combustion sont trop émetteurs sont voués à disparaître, tout simplement. C’est précisément ce qui se passe chez Suzuki. Ainsi, la marque japonaise va cesser de vendre l’Ignis, mais aussi la compacte hybride Swace (un clone de la Toyota Corolla Touring Sports) ainsi que la très emblématique Jimny, et ce dès début 2025 comme l’indique Automotive news Europe. Une suite logique, car, en Belgique, le Jimny n’était déjà plus disponible.

Suzuki Swift

Plus de Swift Sport non plus

Suzuki va dès lors se concentrer sur les nouvelles Swift, S-Cross, Vitara et Across hybride rechargeable (un Toyota RAV4 rebadgé Suzuki). Problème : cette réduction de l’offre n’aura clairement pas d’effet positif sur les chiffres de vente de la marque japonaise qui n’est déjà pas en bonne forme chez nous. Suzuki s’attend d’ailleurs à ce que ses ventes chutent de 19% cette année en Europe, soit 191.000 véhicules cette année au lieu de 236.000 unités en 2023. Une réduction due aussi au changement de génération de la Swift.

Car la Swift reste un modèle essentiel. Suzuki vend en effet ce modèle à travers 169 pays pour un total global de 9 millions d’unités. Aujourd’hui, la nouvelle génération de cette citadine est équipée d’un moteur à essence 1.2 mild hybrid, mais elle ne pourra plus être déclinée en version Sport en raison des émissions de CO2 qui seraient venues déséquilibrer la balance exigée par l’Europe.

Suzuki eVX Concept

L’avenir électrique ?

Forcément, Suzuki lutte depuis longtemps pour réduire les émissions de CO2 de sa gamme de produits. Pour ce faire, le Japonais a développé des hybridations légères, des hybrides autorechargeables et des hybrides rechargeables. Bien, sauf qu’il manque encore des modèles 100% électriques qui permettraient de faire chuter le niveau moyen d’émissions. Mais c’est dans les projets. L’an dernier, Suzuki a dévoilé le concept eVX, qui préfigure un premier SUV électrique. Le lancement du modèle commercial est prévu pour 2025. De quoi donner un nouvel élan à Suzuki ? On ne peut que l’espérer…

À la recherche d'une voiture ? Cherchez, trouvez et achetez le meilleur modèle sur Gocar.be

Quel sera votre prochain véhicule ?

Lire l'article

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 40.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité

Close icon