Ainsi, on a appris que Renault-Nissan détenait 58 % du marché mondial des véhicules « zéro émission ». Concrètement, cela signifie que le groupe vend environ trois véhicules électriques sur cinq dans le monde, en incluant le quadricycle Renault Twizy et l'utilitaire Nissan e-NV200, disponible à la vente en Europe et au Japon. Ces 58 % de parts de marché représentent de plus un kilométrage cumulé de quatre milliards de kilomètres pour tous les modèles. Impressionnant, non ?

Evidemment, de tous les modèles électriques de Renault-Nissan, c’est la Nissan Leaf qui reste le véhicule électrique le plus vendu dans le monde. Les Etats-Unis, quant à eux, constituent toujours le plus important marché de véhicules électriques, devant le Japon. En Europe, ce sont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni qui sont les plus importants marchés de Renault pour les véhicules électriques.

Enfin, d’après Renault-Nissan, le Royaume-Uni est le marché européen le plus développé en termes d'infrastructures pour véhicules électriques, avec notamment un réseau de bornes de recharge rapide qui couvre 87 % des autoroutes britanniques. En ce qui concerne les ventes en elles-mêmes en Europe, on a appris que Renault a été en tête des ventes en octobre avec une part du marché de 31%, notamment grâce à la citadine Zoe.

Et vous, que pensez vous des résultats présentés par Renault-Nissan ?