A l’instar de la série spéciale «by Courrèges» présentée au dernier Salon de Francfort, ce sont désormais tous les modèles de la e-Mehari qui peuvent disposer d’un hard-top. Une nouveauté qui s’avèrera probablement fort utile dans nos contrées, et qui constitue le seul changement esthétique de la petite Citroën.

A bord par contre, c’est la révolution. La marque offre un vrai habitacle à sa citadine, renvoyant aux oubliettes le tableau de bord très daté hérité de la Bolloré Bluecar sur laquelle se base l’e-Mehari. La nouvelle planche de bord, très réussie, s’inspire des dernières C3 et C3 Aircross.

Et surtout, cette refonte permet – enfin – d’intégrer un double airbag avant! L’équipement s’enrichit en outre du verrouillage centralisé, du volant réglable en hauteur et de la radio avec connexion Bluetooth.

On regrettera en revanche qu’en dehors d’un couple en hausse de 20% (166Nm), la partie technique n’évolue pas. La e-Mehari reste donc affublée de batteries Lithum-Metal-Polymères nécessitant 16h30 de charge sur une prise domestique pour une autonomie limitée à 170 km en cycle NEDC.