“Environ 95% des accidents se produisent à cause d'une défaillance humaine”, a souligné l'eurodéputée Hilde Vautmans (Open Vld) soutenant donc l’idée de rendre obligatoires quelques nouveaux équipements de sécurité, qui devraient être détaillés dans le courant de l’année prochaine.

Ceux-ci permettraient surtout de protéger les usagers les plus faibles, cyclistes et piétons, particulièrement vulnérables face à la mortalité routière.

Après l’ABS, l’ESP ou encore l’E-Call (mars 2018), ce sont donc de nouveaux équipements qui pourraient bien se généraliser dans nos véhicule.