Selon cette information rapportée par Sud Presse, De Standaard, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen, la note de politique générale prévoit que “des messages de sensibilisation personnalisés, rappelant ces mesures, soient insérés sur chaque PV envoyé (soit plus ou moins 9 millions de courriers par an)”.

François Bellot évoque un projet de loi pour “une gradation des peines, pouvant aller jusqu’à des peines de prison effectives, pour les personnes qui commettent des délits de fuite avec blessés ou tués”. Ces sanctions devraient entrer en vigueur en fin d’année prochaine.