Dieselgate: 7 ans de prison pour un cadre de VW

Oliver Schmidt avait été nommé, en 2013, directeur du bureau chargé du respect des règles environnementales de Volkswagen. Il vient d'être condamné à sept ans de prison et 400.000 dollars d'amende aux Etats-Unis.

Cet été, Oliver Schmidt avait plaidé coupable pour avoir menti au gouvernement fédéral et violé la loi sur la protection de l’air. En échange, le juge avait renoncé à neuf autres chefs d’accusation, qui auraient pu lui valoir, en tout, cent soixante-neuf années de prison d'après Le Monde.

Désigné comme un des éléments clés dans la stratégie de Volkswagen qui a consisté à mentir à la justice, Oliver Schmidt a été condamné à la peine maximale par le juge Sean Cox qui l'a accusé d'avoir commis «un crime grave contre le système économique».

Avant lui, James Liang, co-inventeur du logiciel tricheur, avait déjà été condamné à quarante mois de prison cet été. Cinq autres responsables allemands poursuivis par la justice américaine se trouvent toutefois dans leur pays, qui n’extrade pas ses ressortissants.