Vous le savez certainement, sous la présidence de Trump, la politique commerciale des USA a vécu quelques tourments. Les USA ont décidé de relever les droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’UE (entre autres). En réaction, l’Europe a pris la décision d’augmenter les droits d’importation sur certains produits américains, dont les motos. Ceci ne fait pas les affaires du célèbre constructeur Harley-Davidson qui a prévu, de ce fait, de perdre 100 millions de dollars chaque année !

Dès lors, le constructeur a fait part de son envie de délocaliser sa production en dehors des USA. Evidemment, cela n’a pas du tout plu à Donald Trump : « Harley-Davidson devrait rester à 100 % en Amérique, avec les gens qui ont fait votre succès ». « J’ai tant fait pour vous, et voilà ». « Nous n’oublierons pas, vos clients non plus », a-t-il ajouté.

Dans un autre message publié sur Twitter, Donald Trump a même menacé Harley-Davidson de représailles si le constructeur cherchait à écouler aux Etats-Unis des motos fabriquées à l'étranger. « Harley doit comprendre qu'ils ne seront pas capables de revendre aux Etats-Unis sans payer une grosse taxe », a-t-il tweeté. Harley délocalisera, délocalisera pas ? Affaire à suivre…