D'après cette étude, 3 Belges sur 4 sont irrités par les conducteurs qui téléphonent en conduisant et pourtant, 1 Belge sur 7 révèle avoir utilisé son GSM au volant au cours de la semaine écoulée. Chez les jeunes, ce pourcentage grimpe à 1 sur 5 (20%) alors qu’auprès des personnes de plus de 55 ans, cette proportion n'est que de 5%.

5% des personnes interrogées disent ne pas du tout pouvoir se passer de leur GSM en conduisant. Il existe toutefois une grosse différence entre les régions: les Flamands ne sont que 2% à être totalement «accros» à leur téléphone, alors que les Bruxellois (6%) et les Wallons (10%) sont respectivement 3 et 5 fois plus nombreux.

Quant au montant de l'amende pour utilisation du téléphone au volant fixé à 116€, il n'est connu que d'un tiers des Belges interrogés.