Le Royaume-Uni veut à son tour la fin du moteur thermique

Le gouvernement britannique a présenté un plan de lutte contre la pollution atmosphérique qui prévoit l’arrêt de la vente de voitures essence et diesel dès 2040, et leur interdiction de circulation pure et simple dès 2050.

Le gouvernement britannique emboîte donc le pas à son homologue français qui annonçait son intention de prendre des mesures similaires dans les mêmes temps. Des mesures qui s’inscrivent dans un vaste plan d’amélioration de la qualité de l’air outre-Manche, dans lequel 1 milliard de livres sterling sera alloué en «aides aux véhicules propres».

Par la voix de son directeur général Mike Hawes, la Society of Motor Manufacturers and Traders réclame notamment la mise en place d’aides à l’achat de véhicules propres. La possibilité d’instaurer une prime à la casse sera examinée en fin d’année.

Actuellement, les voitures 100% électriques représentent moins de 1% du marché automobile britannique, et les hybrides, moins de 5%.