Le gouvernement s'attaque aux "fausses hybrides"

Le gouvernement de Charles Michel s'en prend à la fiscalité automobile dans le cadre de la réforme de l'Isoc. Selon l'Echo, une des mesures concerne la chasse aux "fausses hybrides" sans que ce que cela signifie soit encore clairement défini.

À partir de 2020, la fiscalité des véhicules électriques sera modifiée: ces voitures ne seront plus déductibles à 120% mais "seulement" à 100%. Une mesure qui semble claire contrairement à celle concernant les "fausses hybrides".

L'idée serait de s'attaquer fiscalement à des véhicules qui ne seraient hybrides qu'en théorie. Une formule qui n'a pas encore été détaillée prendra en compte la capacité de la batterie et le poids du véhicule pour les distinguer.

Les gros modèles plug-in hybrides qui affichent des émissions de CO2 très basses selon le cycle NEDC semblent ainsi dans le viseur du gouvernement et pourraient ainsi ne plus bénéficier des avantages actuels.