Les ventes prévisionnelles du groupe Soco pour 2014 s’élèvent à 2.400 véhicules neufs (avec un stock permanent d’environ 400 voitures), et plus de 4.000 véhicules d’occasion.

Soco parvient à proposer des prix avantageux sur ces véhicules neufs grâce à une structure de coûts plus faibles que ceux d’un concessionnaire traditionnel qui doit investir dans un show-room luxueux et respecter un cahier de charges très strict. Et comme avec la crise, l’offre est supérieure à la demande, il y a des stocks de véhicules neufs un peu partout en Europe. Ce sont ces véhicules que Soco achètera en groupe pour les revendre à des prix avantageux.

« On n’a pas de problème à dire que ces véhicules neufs viendront d’Espagne, d’Italie ou d’ailleurs en Europe vu que ce sont les mêmes voitures que celles proposées chez les concessionnaires traditionnels, » sourit Jean-Claude Gathon, l’homme qui a fondé Soco en 1982 en débutant avec un stock de… 3 véhicules !

De nombreuses questions se posent tout de même : quel sera l’avenir de tout le secteur automobile qui doit de plus en plus ronger ses marges ? Comment les concessionnaires vont-ils face ce système d’import parallèle ? Le cours du véhicule d’occasion ne risque-t-il pas de chuter si celui du neuf est volontairement revu à la baisse ? 

Gocar.be, le nouveau site internet belge de référence en déstockage de voitures neuves, est heureux de vous proposer parmi ses véhicules ceux de Soco.

Que pensez-vous d'importer des véhicules neufs de l'étranger ?