Le nombre de tués sur place est ainsi passé de 407 à 363 sur cette même période. Le nombre de blessés est également en diminution et passe de 38.165 à 35.735, soit une baisse de 6%. Tous les indicateurs sont à un niveau plancher jamais atteint depuis la création du baromètre de la sécurité routière.

La ventilation par région révèle que la diminution a été plus importante en Flandre (-17%) qu'en Wallonie (-7%). En passant de 7 à 10, seul le nombre de tués sur les routes bruxelloises a augmenté.

Le baromètre met également en exergue la forte diminution du nombre de jeunes automobilistes (18-24 ans) tués dans la circulation. Entre 2016 et 2017, ce nombre a baissé de 12% mais sur les 10 dernières années, c'est carrément une diminution de 50% qui peut être constatée.