Selon la Commission européenne, le système eCall pourrait sauver chaque année jusqu'à 2.500 vies dans l'UE et réduire sensiblement la gravité des blessures dans 15 % des cas. Les secours pourraient arriver jusqu'à 40% plus vite dans les zones urbaines et jusqu'à 50% plus vite dans les zones rurales. Un effet toutefois plus limité en Belgique où les zones isolées sont moins nombreuses.

Cet eCall, qui peut être activé manuellement ou automatiquement, devrait conduire à une forte augmentation du nombre d'appels pour un même accident. L'institut Vias craint que le système subisse des appels intempestifs dus à des erreurs de manipulation, à des actes de malveillances ou à des personnes qui feraient face à une simple panne.

Bien que ce système pourrait potentiellement sauver de nombreuses vies, certains lui reprocheront aussi d'avoir un coût qui pourrait faire augmenter le prix de vente des voitures de quelques centaines d'euros.