Il est vrai que le Urus a recours à un V8 turbo, mais Lamborghini tient à distinguer ses supercars de son nouveau SUV en restant fidèle aux moteurs atmosphériques. Maurizio Reggiani, le directeur technique de Lamborghini a ainsi affirmé à Autocar qu'il était convaincu que : “le moteur atmosphérique couplé à un système hybride peut être la bonne réponse”.

Il reste encore un défi de poids à relever avec la masse importante que représentent les batteries et le moteur électrique d'un système hybride. Mais la nouvelle Aventador n'étant pas attendue avant 2022, les ingénieurs ont encore le temps de travailler le sujet.