Les Mercedes Classe C Coupé et Cabriolet se refont une beauté

Mercedes n’aura pas fait trainer les choses : à peine les portes du Salon de Genève - où étaient présentées les Classe C berline et break restylées – refermées, que voilà les versions coupé et cabriolet dévoilées.

Comme pour les variantes de carrosserie déjà présentées, les différences esthétiques sont mineures : de nouvelles jantes, de nouveaux coloris et quelques gommages par-ci par-là suffisent à donner une seconde jeunesse aux coupés et cabriolets.

L’équipement s’enrichit en revanche copieusement, tant sur le plan de l’agrément que de la sécurité. Ainsi ces Classe C reçoivent-elles notamment le système de conduite semi-autonome issu de la Classe S, les phares full-LED adaptatifs ainsi qu’un nouveau tableau de bord où le multimédia se fait plus présent par la présence d’écrans élargis.



Sous le capot, les changements sont notables, par exemple pour la version C200 qui reçoit un tout nouveau moteur quatre cylindres 1.5l doté d’un système électrique 48V EQ-Boost. Celui-ci permet d’améliorer les reprises en compensant le temps de latence du turbo.

La déclinaison C43 AMG reste, elle, fidèle au V6 3.0l, mais développe désormais 290 chevaux, 23 de plus que précédemment. Une montée en puissance qui s’accompagne d’une plage d’utilisation élargie du couple maxi de 520Nm, désormais de 2.500 à 5.000 tr/min. 4,7 (coupé) ou 4,8 (cabrio) secondes suffisent à passer de 0 à 100 km/h.

Quant à la version 220d, elle reçoit un nouveau moteur 2 litres diesel. Malgré sa cylindrée réduite par rapport à son prédécesseur, celui-ci affiche 24 ch de plus (194 ch) et promet une consommation réduite, notamment grâce à des frictions internes 25% moindres.