Les deux ténors du marché que sont Volkswagen et Renault reprennent des couleurs. L’Allemand reprend la première place avec 3.374 immatriculations (+0,15%), quand Renault limite la casse à 3.255 unités (-4,29%). Le français est désormais talonné par Mercedes, toujours très en forme, qui augmente ses ventes de 27,39% pour se hisser sur le podium avec 3.172 immatriculations.

Peugeot, désormais quatrième, bondit de 38,48% à 2.915 unités, et devance désormais BMW (2700 immatriculations; -2,67%), Audi (2.372; +17,37%), Opel (1955; -17,86%), Citroën (1.704; -4,54%) et Hyundai (1.592; -1,73%). Dacia complète le TOP 10 avec un bond de 42,93% (1.485 immat).

Volkswagen conserve la tête du marché sur les sept premiers mois avec 33.040 unités (+0,24%) devant Renault (32.865; -6,42%) et BMW (28.232; +10,31%).