Le manufacturier a fait part de cette intention lors du sommet Movin’On, rendez-vous mondial de la mobilité qu’il organisait pour la seconde fois à Montréal la semaine dernière. Michelin entend ainsi révolutionner l’aspect environnemental du pneumatique.

Aujourd’hui, le taux de récupération des pneus usagés s’élève à 70% au niveau mondial, mais le recyclage ne s’élève qu’à 50%. L’objectif est donc ambitieux puisqu’il s’agit de doubler ce chiffre d’ici 2048 ! Parallèlement, la marque entend faire passer le taux de matériaux renouvelables utilisés dans la fabrication de 28 à… 80% sur la même période !

Avec ces mesures, le manufacturier entend favoriser les économies d’énergie puisque son plan permettrait d’économiser quelques 33 millions de barils de pétrole !