Un Volvo XC90 faisant partie de la flotte de tests de véhicules autonomes d'Uber s'est donc retrouvé sur le flanc après un accident vendredi à Tempe en Arizona. Circulant en mode autonome au moment de l'accident avec au moins un ingénieur à bord, le véhicule n'a pas pu éviter l'accident, mais on ne relève heureusement aucun blessé.

C'est une nouvelle mauvaise publicité pour Uber après qu'une voiture ait grillé un feu rouge dès les premiers jours de tests à San Fransisco ou que Waymo, la filiale de Google ait attaqué Uber en justice pour vol de technologies après le recrutement d'un de ses cadres.