Dans cette vidéo, on découvre deux voisins se rendant à un même lieu de travail, l’un en vélo, l’autre en voiture. Le cycliste égrène les avantages à se déplacer en vélo tout en virevoltant entre les voitures et en évitant les embouteillages. Jusqu’à sa dernière phrase: «Aller au boulot en vélo, c’est quand même pas la mort» prononcée avant de percuter une voiture de plein fouet.

On comprend alors que le but de la campagne est de sensibiliser à la prise de risque inutile en vélo avec le slogan «La mort par contre, c’est de rouler comme un con à vélo». Les cyclistes seraient en tort dans la moitié des accidents impliquant des vélos en Suisse.

Cette campagne choc a été mal accueillie par plusieurs associations cyclistes qui l’ont jugé médiocre. Et vous, pensez-vous que cette campagne soit réussie?