La marque Fiat sera-t-elle à l’avenir réduite à deux modèles ? C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Marchionne. Après avoir justifié le non-renouvellement des modèles de la gamme par des investissements consentis sur d’autres marques du groupe (Jeep, Alfa Romeo et Maserati notamment), le N°1 du groupe Italien a expliqué ce qu’il réservait à sa marque historique.

«La pertinence de Fiat sur le marché européen est limitée. Nous devons laisser la place à l’émergence de nouvelles marques pour préserver nos ventes», parlant notamment de Jeep, dont les ventes cartonnent depuis l’avènement des SUV. «Transformer la marque Fiat dans un marché qui se développe en ce sens est compliqué car nous avons déjà une marque comme Jeep» a détaillé Marchionne.

L’objectif n’est pas de tuer Fiat comme le groupe l’a fait avec Lancia, mais de la recentrer sur ses marchés à plus haut potentiel, comme l’Amérique du Sud. En Europe, Fiat devrait à l’avenir se contenter de la 500 et de la Panda (et de leurs déclinaisons), alors que la Punto quittera bientôt la scène sans descendance.