La partie la plus intéressante de cette vidéo est que le véhicule semble passer par un poste de contrôle frontalier. Le conducteur et son patron pensaient donc réellement qu’il n’y avait aucun mal à circuler au volant d’un véhicule lourd sans roues avant !

En fait, le véhicule étant équipé de deux essieux directeurs, le propriétaire pensait que les ingénieurs exagéraient quand ils ont conçu le camion et a décidé qu’un seul était suffisant. Le conducteur, en bon employé a suivi les ordres de ce dernier.

Quoi qu’il en soit, le chauffeur écope d’une belle amende et nous doutons sur le fait que son patron ne le couvre.