C’est avec un grand sang-froid que les camionneurs ont sécurisé la zone. Grâce à leur aide, les policiers ont pu longuement discuter avec le désespéré. Les camions sont restés d’une à trois heures du matin, jusqu’à ce que la police ait pu se saisir de l’homme et le mettre en sécurité.

L’homme, au vu de cette vaste action de solidarité, avait finalement renoncé à son geste. Il a pu être transféré sain et sauf dans un hôpital, pour y être examiné. Les camionneurs ont serré la main des policiers, puis ont tout simplement repris leur route.